Article

Lutte à l’insécurité alimentaire : La communauté des affaires appelée à s’engager pour le Programme de récupération en supermarchés des Banques alimentaires du Québec

Le réseau des Banques alimentaires du Québec (BAQ) souhaite assurer le déploiement et la capacité d’opération du Programme de récupération en supermarchés (PRS) pour les années à venir. En effet, le PRS, un important programme unique au Canada qui assure la redistribution des denrées invendues des supermarchés, nécessite des investissements pour être instauré partout au Québec. Dans le cadre d’une campagne majeure de financement, lancée ces jours-ci, trois coprésidents se sont engagés à mobiliser le milieu des affaires québécois afin d’atteindre l’objectif d’amasser 15 millions $ d’ici cinq ans.

 Mme Catherine Dagenais, présidente et chef de la direction de la SAQ, M. Eric R. La Flèche, président et chef de la direction de METRO et M. Louis Vachon, président et chef de la direction de la Banque Nationale, contribuent au PRS et espèrent susciter davantage d’attention de leur milieu pour encourager l’économie circulaire et la récupération alimentaire, lesquelles sont des solutions à l’insécurité alimentaire au Québec. Plus de 5 millions $ ont été amassés jusqu’à présent, les corporations ont donc le pouvoir de s’allier au milieu communautaire et d’amplifier leurs forces.

Le PRS, en bref

  • À ce jour, 409 supermarchés participent à acheminer leurs invendus au réseau des Banques alimentaires du Québec.
  • Plus de 6,5 millions de kg de denrées ont évité d’être jetés en 2018-2019 et ont été redistribués aux 1200 organismes d’aide alimentaire affiliés aux BAQ.
  • La récupération des denrées lors de la dernière année représente une économie de     5700 tonnes eqCO2, soit l’équivalent du retrait de 1233 voitures de nos routes!

Citations

« Le chemin que nous avons fait dans les dernières années avec le PRS est impressionnant et nous en sommes fiers. Mais pour répondre à la demande toujours grandissante, nous devons en faire plus. La mobilisation des différents acteurs de la société est importante pour la pérennité du PRS et nécessaire pour poursuivre la redistribution des invendus aux personnes qui en ont besoin. Dans les prochains mois, nous continuerons nos efforts de sollicitation afin d’atteindre notre objectif de campagne pour récupérer, partager et nourrir. »

 – Annie Gauvin, directrice générale des Banques alimentaires du Québec

 « La cause des Banques alimentaires me touche personnellement. Le réseau des Banques alimentaires du Québec répond à plus de 1,9 million de demandes d’aide alimentaire et aide près d’un demi-million de Québécois chaque mois. Ensemble, nous sommes en mesure de faire une différence et de faire en sorte qu’un plus grand nombre d’individus, d’entreprises et d’élus se mobilisent afin que plus personne ne souffre d’insécurité alimentaire au Québec. »

– Boucar Diouf, Parrain et Ami solidaire des Banques alimentaires du Québec

 

Le cabinet de campagne, de la gauche vers la droite : Élaine Côté, Moisson Québec ; Marcel Groleau, Union des producteurs agricoles ; Daniel Tremblay, BAQ ; Eric R. La Flèche, METRO (coprésident) ; Marc Coulombe, Alex Coulombe ltée ; Catherine Dagenais, SAQ (coprésidente) ; Jean Gattuso, Industries Lassonde inc. ; Louis Vachon, Banque Nationale (coprésident) ; Anouk Collet, TUAC Canada ; Annie Gauvin, BAQ ; Boucar Diouf, Parrain et Ami Solidaire des BAQ ; Vincent Giard agr., MBA, Financement agricole Canada ; Valérie Jalbert, Aliments Krispy Kernels et Luc Cusson, Frare & Gallant.

Sont absents de la photo : Diane Bouchard, Fondation St-Hubert ; Claude Dulude, Groupe Nutri ; Marc Dutil, Groupe Canam ; Johnny Frare, Frare & Gallant; Jean-Yves Germain, Germain Hôtels ; Sœur Monique Gervais, Congrégation des Sœurs de la Charité de Québec ; Jean Larose, Les Éleveurs de porcs du Québec ; Réjean Nadeau, Olymel ; René Proulx, Exceldor ; Sébastien Rivest, DentsuBos ; Martin Plante, Citadelle et Sylvain Toutant.