Article

Les Banques alimentaires du Québec se réjouit de la majoration du crédit d’impôt pour ses donateurs agroalimentaires.

Alors que les demandes d’aide alimentaire d’urgence ont explosées l’an dernier avec plus de 1,7 million de demandes par mois au Québec dont plus du tiers pour des enfants, le réseau des Banques alimentaires du Québec a besoin d’aide plus que jamais. Ainsi, la majoration du crédit d’impôt pour les donateurs du réseau d’aide alimentaire permet d’inclure les transformateurs qui feront des dons d’aliments essentiels
tel que le lait, le lait maternisé, les aliments pour bébé, l’huile, la farine, le sucre, les pâtes alimentaires, les légumes surgelés et les mets préparés. De plus, ce crédit s’appliquera dorénavant également aux dons fait aux dix membres Associé couvrant les régions plus éloignées du Québec (Plus d’informations à la page A.77, section 2.13). 

EXTRAIT DU BUDGET 2016

« Le crédit d’impôt pour les donateurs agroalimentaires des Banques alimentaires du Québec octroyé l’an dernier a permis d’améliorer notre approvisionnement en denrées. Nous saluons la décision du Ministre Leitão de majorer le crédit d’impôt pour inclure les dons reçus par les banques alimentaires des régions éloignées ainsi que les donateurs de produits essentiels tel que les aliments pour bébé, le lait et les légumes surgelés. Alors que les demandes d’aide alimentaire d’urgence augmentent en flèche, cette aide est des plus appréciée pour nous aider à donner à manger à nos familles du Québec en situation de pauvreté » déclare Zakary O. Rhissa, directeur général des Banques alimentaires du Québec.

Suite à un sondage auprès des 19 Moisson du réseau à travers le Québec au sujet du crédit d’impôt octroyé l’an dernier, 172 donateurs agroalimentaires du réseau des Banques alimentaires du Québec à travers
ses Moisson régionales ont été dénombrés, dont 143 sont nouveaux. Cela représente un total de 463 005 kg de produit maraichers récoltés en grande partie grâce au crédit d’impôt. De plus, le crédit d’impôt est fortement apprécié par la majorité des membres Moisson du réseau et leur a permis de diversifier leur approvisionnement.

En mars 2015, 49 % des organismes ont déclaré ne pas avoir de denrées en quantité suffisante pour répondre à la demande. Alors que 14 % de la clientèle était desservie pour la première fois, plus du tiers des demandes mensuelles sont pour des enfants. Dans un mois typique, les organismes desservis par les Moisson et membres Associés (banques alimentaires régionales) du réseau des Banques alimentaires du Québec répondent à 1 700 821 demandes d’aide alimentaire d’urgence, soit près de 100 000 de plus que l’an dernier. Parmi ces demandes, 342 987 paniers de provisions ont été donnés pour des familles de 1 à 6 personnes en situation de pauvreté au Québec, 501 890 collations et 855 944 repas ont également été servis (incluant les cuisines collectives et les popotes roulantes).