Actualités

PROGRAMME DE RÉCUPÉRATION EN SUPERMARCHÉS – MOISSON LANAUDIÈRE RÉCUPÈRE POUR DONNER À MANGER

Moisson Lanaudière annonce le déploiement du Programme de récupération en supermarchés (PRS) dans la région permettant ainsi d’étendre cette solution unique et durable aux problèmes de gaspillage et de précarité alimentaire sur tout le territoire. Alors qu’il y a près de 92 000 demandes mensuelles d’aide alimentaire dans la région et que les dons en denrées manquent, Moisson Lanaudière doit innover pour répondre aux besoins de sécurité alimentaire. Le Programme de récupération en supermarchés permet une situation gagnant-gagnant en éliminant les pertes en supermarchés pour les denrées encore comestibles afin de donner à manger à des familles en situation de pauvreté. Ce programme est réalisable en partie grâce à la collaboration des bannières Provigo, Maxi, Métro, Super C et IGA.

Un important manque de ressources

Les demandes d’aide alimentaire d’urgence dans la région sont en hausse et Moisson Lanaudière manque de ressources pour y répondre. L’augmentation fulgurante du coût du panier d’épicerie ces dernières années a un impact direct pour les familles qui représentent, à elles seules, près de la moitié de la clientèle de Moisson Lanaudière. Sans régler complètement la problématique, le déploiement du PRS dans la région de Lanaudière devrait améliorer la situation et permettre de nourrir plus sainement des gens dans le besoin.

Quelques chiffres

Projet pilote (résultats de la dernière année pour Moisson Lanaudière) :

  • 83 000 kg de denrées récupérés dont 46 000 kg de viande auparavant non disponibles en récupération
  • 7 supermarchés participants
  • Valeur marchande des produits récupérés : plus de 550 000 $
  • Réduction de GES de près de 73 tonnes d’eqCO2

Déploiement à grande échelle dans la région de Lanaudière :

  • 21 magasins participants
  • 249 000 kg récupérés annuellement en moyenne
  • Valeur marchande des produits récupérés : plus de 1,6 M $
  • Réduction de GES de près de 219 tonnes d’eqCO2

Citations

« Je me réjouis de l’instauration du Programme de récupération en supermarchés dans notre région. Avec la mise en œuvre de cette solution originale, Moisson Lanaudière fait preuve d’ingéniosité et devient un exemple à suivre en matière de récupération d’aliments. » Lise Thériault, vice-première ministre, ministre responsable des PME et du Développement économique régional et ministre responsable de la région de Lanaudière

« Je tiens à saluer tous les partenaires qui se sont mobilisés et qui ont uni leurs forces, même s’ils sont des compétiteurs dans la vie de tous les jours, pour créer ce programme, et ainsi aider des familles joliettaines dans le besoin en redistribuant les denrées alimentaires non-vendues à la communauté. C’est sans compter qu’il s’agit d’un geste salutaire pour l’environnement, puisqu’on réduira l’enfouissement d’articles propres à la consommation, ce qui se traduira à terme par une diminution des émissions de gaz à effet de serre. Félicitations encore à tous les artisans de ce projet innovant et tellement utile, dont les retombées positives seront nombreuses ! » Véronique Hivon, députée de Joliette.

« On parle aujourd’hui de « sécurité alimentaire » et  de « développement durable », mais je dirais surtout qu’on parle de gestion « humaine ». Une population qui gère efficacement ses ressources, en considérant les besoins de tous, c’est une population qui devient plus forte. Cette nouvelle aura des répercussions directes dans la vie de plusieurs familles joliettaines ». Alain Beaudry, maire de Joliette.

« Je ne peux que me réjouir de cette annonce faite par Moisson Lanaudière visant à lutter contre le gaspillage alimentaire dans la région de Lanaudière. D’ailleurs, lorsque j’ai tenu, cet été, des consultations sur la prochaine stratégie alimentaire du Canada, le gaspillage alimentaire revenait constamment comme l’un des enjeux prioritaires chez les citoyens de ma circonscription. » Ruth Ellen Brosseau, députée Berthier-Maskinongé.

Lors de ma récente tournée dans la circonscription de Berthier à l’automne 2016 et au printemps 2017, je suis allé à la rencontre des organismes de première ligne qui viennent en aide aux gens en situation précaire économiquement.  J’ai pu constater la solidarité et l’entraide dans les différentes communautés, mais aussi, les défis auxquels ces personnes ont à faire face quotidiennement. C’est donc avec enthousiasme que j’accueille cette initiative du Programme de récupération en supermarchés.  Je tiens à remercier les partenaires du milieu ainsi que Moisson Lanaudière qui, par cette initiative, permettront de redistribuer les aliments directement aux gens de première ligne. En terminant, je tiens également à saluer l’apport écologique de ce programme qui permettra de réduire les déchets tout en redonnant à la communauté.  André Villeneuve, député de Berthier.

« Le programme de récupération en supermarchés permet d’ajouter à notre offre des produits alimentaires qui étaient traditionnellement plus difficiles à obtenir à travers notre réseau de donateurs. En effet, le programme de récupération en supermarchés agit en complémentarité avec nos fournisseurs habituels, lesquels demeurent le maillon le plus important en termes de quantité dans notre offre alimentaire et nous tenons encore à les remercier de leur grande générosité. En combinant les dons réguliers de nos partenaires régionaux, plus particulièrement les producteurs agricoles, et les aliments récupérés à l’aide du PRS, Moisson Lanaudière est en mesure d’offrir à ses 70 organismes accrédités des aliments variés et de bonne qualité, tout le long de l’année. » Olivier Ménard, président de Moisson Lanaudière.

« Le Programme de récupération en supermarchés est un projet de société qui aide considérablement notre réseau à s’approvisionner en denrées saines et de qualité afin de donner à manger aux plus vulnérables de notre société dont les enfants et les aînés. Nous sommes ravis de la solidarité des détaillants en alimentation et de tous nos autres partenaires, sans qui ce projet ne pourrait être réalisé », a déclaré Annie Gauvin, directrice générale des Banques alimentaires du Québec.

« Notre partenariat avec les Banques alimentaires Québec dans le cadre de son Programme de récupération en supermarché s’inscrit parfaitement dans la mission de notre entreprise en tant que grand détaillant en alimentation visant à faire une différence positive dans la communauté. Nos bannières Provigo et Maxi sont fières de participer à cette excellente initiative alors que les besoins n’ont jamais été aussi criants, tout en respectant des normes de qualité et de salubrité les plus strictes. » Johanne Heroux, Directrice Affaires Corporatives et Communications.

« Bien que nous cherchions constamment à minimiser les pertes alimentaires dans nos magasins, la nature même de nos activités en occasionne inévitablement. Nous sommes donc très heureux d’ajouter une nouvelle région à cet important programme et de collaborer avec Les Banques alimentaires du Québec et Moisson Lanaudière. » a déclaré Marie-Claude Bacon, directrice principale, service des affaires corporatives de Metro.

« Les 293 marchands IGA sont des gens impliqués dans leur communauté, soucieux de l’environnement, et qui ont à cœur de nourrir les gens et de leur transmettre le plaisir de mieux manger. » a souligné Sylvain Lebel, vice-président exploitation de détails – bannière IGA et IGA extra, chez Sobeys Québec. « Le Programme de récupération en supermarchés rejoint en tous points leur philosophie et nos marchands sont fiers de redonner à leur façon à ceux qui en ont le plus besoin. » a-t-il conclu. 

À propos de Moisson Lanaudière

Moisson Lanaudière, la seule banque alimentaire de la région de Lanaudière, a pour mission de recueillir des denrées alimentaires auprès des entreprises agroalimentaires et de les redistribuer gratuitement aux 70 organismes d’aide alimentaire accrédités à Moisson Lanaudière afin d’améliorer la qualité de vie des personnes qui vivent des périodes difficiles. Annuellement, ce sont plus de 1.4 millions de kg de denrées alimentaires qui sont redistribuées d’une valeur marchande de 8 millions de $. www.moissonlanaudiere.org

Voir plus d'actualités +